Méthode
L'utilisation d'une foreuse de dimension compacte, sur chenillard, permet d'accéder à la majorité des terrains. 
 
Le forage destructif est réalisé à l'aide d'une tarière (sorte de vis sans fin), pour les sols meubles ou d'un outil percutant, pour les sols durs. 
Dans les deux cas, des échantillons de sol, appelés cuttings, sont remontés jusqu'à la surface.  
Ils permettent une analyse du sol en direct et une détermination précise des terrains présents en profondeur. 
 
Leur remontée, associée aux cadrans de mesures de la foreuse permettent la détermination précise de la profondeur des changements de sols. 
 
Les cuttings peuvent être récupérés pour les analyses en laboratoire. 
 

Une fois le forage terminé, la sonde pressiométrique est mise en place. 
 
Elle est descendue, à l'aide de la foreuse, à la profondeur désirée,  
de façon à tester chaque types de terrains rencontrés au forage. 
 
Cette sonde est gonflée par paliers de pression croissants.
L'enregistrement de ces données, nous permet de définir avec précision le taux de portance du sol et de calculer les tassements éventuels à l’aide des modules de déformation.  
Le pressiomètre est adapté à tous types de terrains et à tous types d’ouvrages. 
Ce procédé permet un dimensionnement optimal des fondations en fonction de votre projet.